Rôle et posture

Dans le cadre d’une animation « Et toi, t’en penses quoi ? » , la position de l’animateur est un exercice d’équilibriste. Son rôle n’est pas celui d’un « professeur » ou d’un « juge » mais bien d’un animateur/facilitateur de débat. Il n’apporte donc pas d’information, il fait en sorte que les informations émergent des discussions entre les participants.  Une posture neutre est recommandée. 

1. Le rôle de l’animateur

Le rôle de l’animateur est déterminant dans une animation « Et toi, t’en penses quoi ? ». Il s’agit :  

  • de faire circuler la parole ;  
  • de permettre à chacun de s’exprimer ; 
  • de donner et faire respecter le cadre et les consignes ;  
  • d’être garant d’une attitude respectueuse et non-jugeante. 

2. La posture de l’animateur

En tant qu’animateur, il est important d’adopter une posture ouverte et neutre qui favorise l’échange. En aucun cas, il ne faut imposer un savoir ou juger ce qui est dit. La parole est donnée aux jeunes afin qu’ils échangent et fassent évoluer leurs points de vue. Le rôle d’animateur est de faciliter ces échanges, de favoriser l’émergence des points de vue, de faire en sorte que la réflexion, le débat évolue dans le respect et surtout sans l’influencer. S’il n’adopte pas ce positionnement, l’animateur casse la dynamique du débat.  

Deux notions clés :  le non-jugement, les représentations 

Les notions de non-jugement et les représentations sont étroitement liées.

Juger est un mécanisme naturel, et nos jugements découlent de nos représentations. Cependant, il est nécessaire de ne pas le laisser transparaître lors de l’animation afin d’adopter une attitude respectueuse et ouverte.  Pour pouvoir animer efficacement un débat, il est essentiel que l’animateur soit en mesure d’adopter la position la plus neutre possible afin de favoriser un lieu sécurisant et respectueux où les jeunes pourront s’exprimer librement, sans crainte d’être jugés. Il lui faudra donc se détacher de ses propres représentations.  

Et les représentations ?

Les représentations sont en quelque sorte la production de nos pensées, le résultat de la construction mentale que nous nous faisons du monde. Héritage de notre éducation, de notre culture, de l’environnement dans lequel nous évoluons, des interactions de toutes sortes… Les représentations évoluent tout au long de notre vie. Ni vraies, ni fausses, nous sommes tous porteurs de représentations personnelles qui sont profondément reliées à nos valeurs. 

Pendant le débat, vouloir intervenir en donnant son avis est un réflexe naturel pour tous, y compris pour l’animateur, et pourtant ce serait contre-productif. En adoptant une posture neutre de non-jugement et de respect, l’animateur encourage d’une part une attitude semblable entre les jeunes lors de leurs échanges, et d’autre part le processus de réflexion se poursuivra naturellement entre eux. Le jugement n’est pas négatif en soi mais il est important pendant un débat d’y prêter attention. Il est également important d’avoir de la considération pour les opinons différentes, tant pour l’animateur que pour les adolescents entre eux. 

A retenir : ce qui compte est que chacun puisse s’exprimer et donner son avis sans tabou et sans crainte d’être jugé.  Se questionner sur ses pensées, ses représentations concernant le thème du débat avant de le proposer aux jeunes est une démarche intéressante en ce sens car une bonne préparation facilitera une posture neutre. 

Document à télécharger

Ci-dessous, il est possible de télécharger le dossier « Animateur » reprenant tout le contenu théorique de cette page afin de préparer l’animation.

Tous les dossiers théoriques, thématiques et les fiches d’animation Frasbee sont également téléchargeables depuis la page Supports

A lire également concernant l’animateur