Et toi, t’en penses quoi ?

Déroulement

Consultez la fiche "Comment gérer un débat" pour des conseils pratiques, des techniques concrètes pour mieux gérer votre animation!

Fixer le cadre

Vous réalisez cette animation pour amener les jeunes à réfléchir à leur choix, à en parler entre eux, à prendre du recul par rapport à leurs consommations et comportements.  Cette animation peut faire partie d’un cycle si vous le désirez, afin d’aborder les différents thèmes proposés.  Elle peut également être insérée dans un projet d’école ou de classe.  Dans ce cas, veillez à repositionner l’animation de ce contexte.

Expliquez aux jeunes que cette animation nécessite qu’on soit au clair sur certaines règles de fonctionnement, pour que ce moment soit profitable à tous

  •  Respecter la confidentialité et l’expression des participants (ce qui se dit ici doit rester au sein du groupe, seules les idées et réflexions peuvent être répercutées de manière “anonyme”)
  •  Respecter les avis des autres sans émettre de jugement
  •  Être responsable de ce que l’on dit (assumer)
  •  Participer (si j’ai quelque chose à dire, je le dis)
  •  S’écouter et faire circuler la parole (laisser la place aux plus timides/introvertis)
  •  Demander la parole (uniquement si vous l’estimez nécessaire selon les caractéristiques de votre groupe)

Demandez aux élèves d’avaliser ce cadre, ce qui signifie qu’ils s’engagent à le respecter.

Introduire l'animation

Expliquez le principe du frasbee et son déroulement.

Lisez les phrases tous ensemble afin de vous assurer que le vocabulaire est bien compris. Faites attention à ne pas induire des orientations.

Répartition en sous-groupes

Répartissez les jeunes en sous-groupes de 4 à 5 personnes maximum, si possible mixtes (sexe, âge, affinités…).

Pour les constituer, vous pouvez utiliser des critères arbitraires pour éviter le sentiment « d’injustice » : ordre alphabétique des prénoms/noms, faire choisir à l’aveugle des papiers numérotés ou colorés, couleur des cheveux, présence d’un accessoire ou un vêtement, compter jusqu’à 4 ou 5 et les numéros identiques se regroupent, jouer à des devinettes (les 1ers à répondre sont dans le même groupe)… Attention, selon la méthode, cela peut prendre plus ou moins de temps…

Distribuez dans chaque groupe les fiches d’animations (chaque groupe doit recevoir toutes les phrases).

Travail en sous-groupes

Chaque petit groupe doit déterminer, sur base d’un consensus, parmi les phrases proposées (pour 8 phrases au total) :

  •  2 phrases avec lesquelles il est d’accord
  •  2 phrases avec lesquelles il n’est pas d’accord
  •  2 phrases avec lesquelles il est + ou -  d’accord
  •  Les 2 phrases restantes peuvent être laissées de côté (pas de consensus obtenu ou pas d’intérêt particulier)

Quelques règles à respecter

  1.  Interdiction de voter, le groupe doit débattre et discuter, expliquer ses choix et trouver une position commune qui convienne à tous.
  2.  Le groupe doit préparer la mise en commun : mettre par écrit les éléments de réponses pour pouvoir argumenter, expliquer les discussions et les choix qui y ont abouti. Il ne s’agit pas de formuler de belles phrases mais d’avoir des notes qui reprennent les arguments de chacun.
  3.  Chaque avis compte et doit intervenir dans le débat
  4.  Fixez le temps de débat en sous-groupes. Pour 50 minutes d’animation, proposez par exemple 15 minutes de débat, ou 30 minutes pour une animation de 2x50 minutes. Soyez disponible pour les sous-groupes.

Remise en grand groupe

Chacun reprend sa place (les sous-groupes peuvent se défaire mais ce n’est pas toujours l’idéal pour garder une bonne dynamique).

Fixez le cadre : vous allez débattre tous ensemble des choix de chaque groupe. Le but n’est pas d’arriver à un consensus mais d’entendre les arguments de chacun pour faire évoluer notre réflexion.

Demandez « comment ça s’est passé dans le sous-groupe ? », « comment vous êtes-vous sentis ? », « a-t-il été difficile d’arriver à un consensus ? ».

Demandez à un 1er groupe une phrase avec laquelle « il est d’accord », re-notez-la éventuellement sur un tableau. Le groupe n’a pas de porte-parole et chaque personne du groupe peut s’exprimer.

Le groupe doit expliquer son choix par des arguments. N’hésitez pas à approfondir les arguments en posant des questions d’éclaircissement : « qu’est-ce qui te fait penser que… ? », « en quoi est-ce plus facile/plus difficile ? », « ça signifie quoi en pratique, concrètement ? ».

Vérifiez également qu’ils n’expriment pas une opinion « politiquement correcte » ou « conditionnée », théorique (« c’est nul de boire juste parce qu’on n’ose pas dire non » --> « et ça ne t’arrive jamais de dire oui sans en avoir envie ? » --> « ben si… »).

Relancez le débat

  •  Y a-t-il d’autres groupes qui ont mis cette phrase dans la même catégorie ? Dans une catégorie différente ? Pourquoi ? Les opinions sont-elles différentes ?
  •  D’autres personnes du groupe ont-elles eu du mal à se rallier à la décision ? Si oui, pourquoi ? Quels étaient les contre-arguments ?
  •  Un autre point de vue est-il envisageable ? Quelqu’un pourrait-il être d’un avis contraire et pourquoi ?
  •  Pourquoi les jeunes ont-ils ce comportement, cet avis ? Peuvent-ils le modifier ? Y a-t-il une influence extérieure ?
  •  Parfois, une anecdote, un point d’actualité, un témoignage ou des statistiques peuvent aussi relancer le débat.

Concluez la phrase lorsque le débat s’essouffle.

Recommencez le débat avec autant de phrases que vous pouvez.

Conclusion

Concluez l’animation en reprenant les différents thèmes abordés et ce que les jeunes en ont retiré sur leurs comportements, les questions qu’ils se posent, les conseils qu’ils en ressortent pour eux (veillez à reprendre un maximum des arguments et notions qu’ils ont abordés).

Ajoutez éventuellement quelques informations si elles ont été explicitement demandées et si le groupe n’a pas pu y répondre.

Remerciez-les pour leur implication et encouragez-les à réfléchir constamment à ces thèmes-là, à leurs choix et comportements.

Evaluation

Soit grandeur nature en classe : sur une échelle allant de 0 à 100 cm (mètre courant), coller des post-it.

Utiliser des post-it de couleurs différentes en fonction des questions.

Soit sur une feuille individuelle : Tracer une ligne verticale graduée et pour chaque question tracer un trait de couleur différente sur la ligne au niveau où se situe l’évaluation (en bas de la ligne : pas du tout ; en haut de la ligne : tout à fait).

  •  j’ai pu donner mon avis personnel
  •  je me suis senti(e) écouté(e)
  •  j’ai apprécié discuter de ces sujets avec le groupe
  •  je pense que ce dont on a parlé va encore me faire réfléchir
  •  j’ai pris conscience que beaucoup de choses peuvent influencer mes choix alimentaires
Inscrivez-vous à notre newsletterDécouvrez les outils éducatifs d'Infor Santé